Accueil

L'Oie plate

Catalogue

Conseils aux auteurs

Contrats d'édition

Cacardages

Agenda

Actu

 

 

 

L'Oie Plate : L'Observatoire Indépendant de l'Édition Pour Les Auteurs Très Exigeants

L'Oie Plate :

L'Observatoire Indépendant de l'Édition

Pour Les Auteurs Très Exigeants

LES MAUX D'AUTEURS

Citations, comportements, stratégies & petits travers de l'auteur confirmé ou de "l'inconnu/débutant".
Les articles surlignés sont à lire de préférence, même s'ils ne sont pas récents.  

 

09/11/15 : Leçons pour écrivains débutants   (suite ici)

30/04/15 : Appels à texte et concours   (suite ici)

06/02/14 : Paul Désalmand, grognard de la République des Lettres ?   (suite ici)

15/03/12 : Les Joies de la traduction autom... atomique !  (suite ici)

15/01/12 : Grogne des auteurs aux éditions Michalon et [Mic_Mac]  (suite ici)

11/11/11 : Décès de Christian Congiu  (suite ici)

11/11/11 : Colissimo y'a bobo !  (suite ici)

11/11/11 : 2 romanciers inconnus/fulgurants !  (suite ici)

14/12/08 : Ecrire aujourd'hui  (suite ici)

14/12/08 : Un écrivain expérimente la publication chez Feedbooks  !  (suite ici)

10/12/08 : D'un auteur pas pigeon !  (suite ici) 

16/03/08 : Trouver son éditeur en 2 temps… et 15 ans !  (suite ici) 

30/09/08 : Né pour écrire, un texte du poète mauricien Umar Timol  (suite ici) 

De Astrid de Hontheim, 5 mars 2007

Cela fait des années que suis votre génial annuaire avec intérêt. Suite à votre mailing, il y a trois ou quatre ans, j’ai craint sa disparition, et ai eu le plaisir de le revoir à la foire du livre de Bruxelles.
Outre le plaisir de vous féliciter pour cette réussite, j’aimerais vous signaler qu’aux Presses Interuniversitaires Européennes Peterlang, la directrice est Emilie Menz depuis peu, qui a succédé à Jérôme Bouron (Catherine Closson que vous référencez aussi est de l’histoire ancienne).

CITATION « Je suis écrivain, oui....

C’est la seule chose dont je sois sûr depuis que je suis né. Sûr en ce sens que j’y engage toute mon activité, que je pratique depuis des années l'écriture sans être certain pour autant d’être un écrivain dans l’âme comme on dit. Car là aussi je vis en marge, en dehors de tous les milieux littéraires que jamais je n’ai fréquentés, n’ ayant aucun souci d’être à la mode, d’être dans, sur ou sous le vent et encore moins de laisser une trace quelconque. Ce besoin toujours douteux de célébrité et de postérité, je l’ai liquidé lui aussi, au sens tout ce qui a de plus psychanalytique, et peu me chaut, comme on disait jadis, d’avoir mon nom en corps 6, 8,10 ou 12 sur des couvertures ou sur des journaux. »

« L’été grec », Jacques Lacarrière, Plon, Terre humaine, 1976

06/01/08 : La littérature à l’aise « tomate » ! (La suite ici)

08/10/2008 : Retour d'expérience d'un auteur en quête d'éditeur   (La suite ici)

  

 Les derniers articles parus sont en haut de la page

© L'Oie plate • BP 17 • F-94404 Vitry cedex    ECRIRE